fbpx
Photo d'un groupe de cosplayeurs
Nantaku Project Photo de Au delà d’un regard Avec Natsu et Damien (Alias Nounours), Jade Turquin, Elsa Zaza, Mytsu Su, Adrien Captain Luffy, Panmiku Cosplay, Hugo Brenon, Sasa Shl Guinard, Océane Loulou, Brandon Hrmn, Mylann Moustik, Chloé Giraud, Ambre Perrodeau, Joanna Albert et Estebàn Anton-Dupont.

La Culture Geek

Vaste sujet qu’est de définir la culture Geek. Pour montrer la difficulté de la chose, je vais citer les réalisateurs du reportage Suck My Geek : « Il y a autant de définitions du geek qu’il y a de geeks sur Terre. »

Voila, le décor est planté.

Evidemment, quand on questionne les gens dans la rue pour savoir ce qu’est un geek, le cliché du « no-life » boutonneux devant son PC ou la console, qui ne prend jamais de bain de soleil, ressort. On peut avoir un aperçu de ce cliché, poussé à l’extrême dans un épisode de South Park « Make Love, Not Warcraft ».

Image de Cartman dans l'épisode de « Make Love, Not Warcraft », South Park
Cartman dans l’épisode de « Make Love, Not Warcraft », South Park

Heureusement les mentalités ont évolué avec le temps et le geek redevient une personne comme tant d’autres animé par une passion ! Eh oui, être geek c’est surtout être passionné de technologie ! Des jeux-vidéos aux films en passant par les gadgets, l’informatique et la culture pop qui nous offre notamment de magnifiques cosplays que vous pourrez retrouver sur ce blog !

En sociologie, une culture est « ce qui est commun à un groupe d’individus ». Donc il existe bel est bien un culture « geek ». Avec des personnes variées qui aiment différentes choses et dont, normalement, l’ouverture d’esprit permet de dialoguer sur ces sujets qui nous tiennent à cœur, même s’il faut sortir le bon vieux Tekken pour régler nos différents !

Bref revenons-en à nos super-moutons

La culture geek a, je pense, commencé dès l’arrivé de la science-fiction. Permettant de développer l’imaginaire, celle-ci a permis à un groupe de personne de s’évader, de se détendre. Avec la sortie des jeux-vidéos en tout genre, cette culture a totalement explosé. Et c’est surement à cause de ces derniers qu’on doit ce cliché et cette mauvaise image du geek. Car oui c’était mal vu de rester devant un jeu-vidéo arcade. Tout de suite, on était « no-life ». Mais cela était surtout dû à l’incompréhension de cette culture.

Image de Super Sheep dans Worms 2
Super Sheep, Worms 2

Avec la démocratisation des jeux-vidéos, de la science-fiction et de l’Heroic Fantasy, les mentalités ont évolué et dans le bon sens.

Plus on avance et plus on trouve des « geek » différents. C’est à cela qu’on doit cette richesse culturelle. Elle reste difficile à définir. Mais on sait qu’elle est en constante évolution ! Elle regroupe de plus en plus d’Arts différents :

  • 7 ème art pour le cinéma
  • 8 ème art pour tout ce qui concerne la radio, la télévision ou la photographie
  • 9 ème art pour la Bande Dessinée
  • 10 ème art pour le jeu vidéo
  • Sans parler des cosplayeurs qui rivalisent d’imagination pour créer des costumes les plus ressemblant à leur personnage.

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que la culture Geek aujourd’hui, regroupe des millions de personnes qui se retrouvent dans une bonne humeur et une joie de vivre qui fait plaisir à voir !

Et telle la communauté de l’anneau, chaque personne apporte sa petite touche à cette culture si dense, si riche et sans réelle limite. La preuve en est de l’ascension de Youtube et Twitch qui font, maintenant, partie intégrante de cette culture. On y retrouve nos gamers préférés, mais aussi des critiques cinéma, des cinéastes et tant d’autres personnalités d’une qualité inégalable.

Il est aussi intéressant de se demander si cette culture se verra toujours enrichie ou si, au contraire, elle se verra enterrer un jour. A court terme, il est clair que cela semble impossible. Entre le cinéma qui nous propose toujours plus de films SF/fantastique et les studios de jeux-vidéos qui ont des budgets de plus en plus conséquents pour nous sortir des jeux extraordinaires, il est difficile de penser que le public se lassera de toute cette technologie qui évolue aux fils des ans.

 Je vais donc vous laisser sur une citation de David Peyron, maître de conférences en sciences de l’information et de la communication à l’université d’Aix-Marseille : « La culture geek est tellement ancienne, et son évolution a pris tellement de temps qu’il me semble difficile de faire des pronostics. Mais il me semble que cette culture n’est sûrement pas vouée à disparaître ».

Je vous abandonne donc enfin, et n’oubliez pas, « Il faut pas respirer la compote, ça fait tousser. »

Image extraite de la série Kaamelott
« Il faut pas respirer la compote, ça fait tousser. » (Brice Fournier, Kaamelott, Livre V, 42 : Le Destitué, écrit par Alexandre Astier.)

Sources :

https://www.numerama.com/pop-culture/268443-etre-geek-en-2017-ca-veut-dire-quoi.html
https://www.theologeek.ch/2018/12/23/quest-ce-que-la-culture-geek/
http://blog.agendadugeek.com/quest-ce-que-la-culture-geek/

La petite histoire du Cosplay

Il est difficile aujourd’hui, d’être un « geek » sans avoir vu au moins une fois dans sa vie, un cosplay ! Et il est difficile de rater ces centaines de fans aux costumes élaborés avec soin lors d’une visite à une convention. Pour certains, c’est considéré comme un passe-temps, tandis que pour d’autres, il s’agit d’un mode de vie à part entière. Que vous y participiez ou non, le cosplay fait aujourd’hui partie de la pop culture. Mais au fait, d’où nous vient cet art justement ?

Des conventions S.F. américaines…

Les toutes premières origines du cosplay remontent à la fin des années 30, aux Etats-Unis ! A l’époque, le but principal était simplement de porter un costume inspiré de son genre ou univers préféré, sans nécessairement imiter un personnage en particulier. C’est ce qu’a fait un certain Forrest J Ackerman (qui deviendra le créateur du personnage Vampirella trente ans plus tard ;)), alors âgé d’une vingtaine d’années, et son amie Myrtle Douglas qui allèrent costumés à la première WorldCon (World Science-Fiction Convention) en 1939. En véritables lanceurs de tendance, ils furent les premiers visiteurs de convention à porter un costume, et ainsi les premiers cosplayeurs de l’histoire !

Photo de Forrest J Ackerman et Myrtle Douglas, WorldCon, 1939
Forrest J Ackerman et Myrtle Douglas, WorldCon, 1939

C’est Myrtle qui conçu leurs tenues, en utilisant une robe de soirée et du satin pour leur confectionner à chacun une combinaison doté d’une cape. Des designs originaux que le couple appela « futuristicostumes », inspirés de l’image du futur que se faisaient les auteurs de science-fiction de l’époque.

Ce phénomène prit son ampleur dans les années 70 et 80, grâce aux succès d’œuvres comme Star Trek, Star Wars et Doctor Who. Les fans arrivent à présent dans les tenues de leurs personnages préférés, tels que Kirk, Spock, la Princesse Leia ou encore Luke Skywalker, et vont même participer à ce qu’on appelait à l’époque, la Masquerade. Il s’agissait d’un concours organisé pour la première fois à la WorldCon de 1940 à Chicago, qui récompensait les reproductions les plus fidèles des héros des sagas cultes.

…Au cosplay japonais !

Les premiers costumes à apparaître lors de conventions au Japon se fait dès 1975, mais le phénomène explosa à partir des années 1980, notamment grâce à la popularité des séries comme Urusei Yatsura, Mobile Suit Gundam et les Super Sentaï.

C’est en se rendant à la WorldCon de 1984 que Nobuyuki Takahashi, un journaliste japonais, s’intéressa au phénomène après avoir vu tous ces fans en costume. En rédigeant un article dans le magazine japonais My Anime, il choisit de créer un nouveau mot plutôt que d’utiliser la traduction existante du terme anglais « masquerade », dont la traduction japonaise « costume aristocratique » ne correspondait pas à son expérience de la WorldCon.

Il inventa donc le mot « cosplay », un mélange des termes anglais « costume » et « play ».

Photo d'un article sur le Cosplay, par Noboyuki Takahashi paru dans My Anime.
L’article sur le Cosplay, par Noboyuki Takahashi paru dans My Anime.

Le terme prend tout son sens au Japon, où non seulement la réalisation des costume est mise en avant, c’est aussi les postures, la gestuelle et l’imitation des personnages que les fans apprécient tout particulièrement.

Et le cosplay en Europe dans tout ça ?

C’est au milieu des années 90 que la pratique apparaît en Europe, principalement en France, Italie et Allemagne. L’accent est toujours mis sur la fidélité et la réalisation du costume, mais aussi les armes et les nombreux accessoires. Là où la scène cosplay européenne se différencie par rapport aux autres, c’est le côté spectaculaire qui est recherché. On peut ainsi retrouver des cosplayeurs dévoués reproduire des scènes cultes, des dialogues et mêmes des combats mythiques de leurs séries préférés lors de conventions, et c’est ce qui fait la différence lors de concours.

Le Cosplay aujourd’hui

De nos jours, le phénomène cosplay ne se limite plus à la science-fiction ou aux mangas et animes, il s’est à présent appropriés bien d’autres catégories tels que les comics, les super-héros, les jeux-vidéo, les séries télé. Au Japon, le cosplay est carrément entré dans la culture populaire, notamment dans les districts comme Harajuku et Shibuya, où il n’est pas rare de croiser des cosplayeurs dans la rue.

De nombreuses conventions dans le monde existent aujourd’hui, qu’il s’agisse d’un événement mondial ou local, et chacune représente un univers spécifique de la culture geek. Une des plus connues est la ComicCon, le rassemblement emblématique des fans de super-héros, où se côtoient Green Lantern, Deadpool, Spawn et Tank Girl. Pour les avides de mangas, la Japan Expo reste le meilleur lieu de rassemblement en France.

Sources :
http://www.therobotspajamas.com/the-origins-and-history-of-cosplay/
https://the-artifice.com/cosplay-overview/
https://hitek.fr/actualite/dossier-cosplay-histoire-origines_2190
https://moncosplay.wixsite.com/mycosplay/quest-ce-que-le-cosplay

Quoi de neuf sur Facebook?

Bonjour tout le monde, mon contrat avec l'hébergeur de mon site arrive à échéance et je ne sais pas quelle décision prendre.

J'ai fait une pause après avoir terminé ma formation mais j'ai vraiment aimé m'occuper de ce projet.

Le souci c'est qu'un site Internet ça a un coût et je ne sais pas si je peux me permettre de continuer.

Si vous avez vraiment aimé le Blog Cosplay et que vous aimeriez que je continue, merci de me dire ce que vous en pensez.

Et si vous voulez participer pour la rédaction de contenu, toutes les candidatures sont les bienvenues🙏❤️
... See MoreSee Less

View on Facebook

(2) Comments

  1. salut blog très intéressant j aime comment tu met en avant le cosplay tu ne te prend pas la tète en passant par 10 milles chemins tu fais comprendre facilement et clairement aux gens ce merveilleux monde très bien continue comme ça
    PS: les deux potes qui se tienne par le coups c’est moi et mon amis moi en coyote ( marron ) tout le monde m’appelle natsu et mon pote Damien en licorne tout le monde l’appelle nounours comme tu avais l’air d’avoir oublier de marquer nos noms XD mais tkt

    1. Coucou Natsu, merci je suis ravie que le blog te plaise et merci pour ton commentaire! (Je vous ajoute tout de suite! :p)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.